Home économie Les informations à connaître sur les mauvais payeurs

Les informations à connaître sur les mauvais payeurs

Ils font partie des clients de l’entreprise. Pourtant, les mauvais payeurs donnent du fil à retordre à cette dernière, la laissant parfois sombrer dans la faillite.

0
SHARE

Ils font partie des clients de l’entreprise. Pourtant, les mauvais payeurs donnent du fil à retordre à cette dernière, la laissant parfois sombrer dans la faillite.

Levée de voile autour des clients mauvais payeurs

Bâtiment, transport, agro-alimentaire, immobilier et informatique sont parmi les secteurs touchés par le phénomène du « mauvais payeur ». Cependant, il est parfois difficile d’identifier au début ce genre de client. C’est pourquoi il convient de se renseigner au maximum sur le client avec lequel vous allez traiter…

Qui sont vraiment les mauvais payeurs ?

Il est difficile d’établir un portrait robot de ce genre de client. Néanmoins, il est possible de les classer en fonction de leur mode opératoire. Il y a en premier lieu les experts dans la manipulation du temps. Ces clients jouent en général avec le temps dans l’espérance de voir le créancier renoncer à son dû.

Viennent ensuite les mauvais payeurs qualifiés de dominants. Pour gagner en trésorerie, cette catégorie ont su faire du paiement tardif une arme fatale. Les payeurs sélectifs sont, quant à eux, ceux qui préfèrent payer les créanciers représentant pour eux un intérêt stratégique. Ils vont ensuite traiter les créanciers susceptibles de nuire à leur image.

Moins dangereux, les clients qui manquent d’organisation dans leur paperasse sont aussi source d’impayés. Les clients avec une administration sur-organisée risquent également de vous compliquer la vie. Ils sont victimes d’une organisation compliquée, obligeant les factures à passer par de nombreuses instances avant d’être payées. Le lot comprend aussi les clients insolvables qui sont dans l’impossibilité d’honorer leur engagement pour certaines raisons. 

Le cas des grandes entreprises

Les grandes entreprises revêtent souvent l’étoffe de client intéressant. Malheureusement, ces grandes structures sont celles qui affichent le plus de retard de paiement. Une étude récente a démontré que les groupes avec plus de 5 000 employés présentent des retards de paiement de plus de 2 semaines. Le retard pour une structure de 3 à 6 salariés est réduit de 10 jours.

En 2017, les mauvais payeurs dénoncés par l’Etat comprennent 155 entreprises. Ils ont écopé d’une amende s’élevant plus de 8 millions d’euros. La situation s’est nettement améliorée l’année suivante avec des retards de paiement en baisse de 10,7 jours en moyenne. Récemment, cette pratique déloyale a concerné près de 7 entreprises publiques. Ces gros mauvais payeurs ont du s’acquitter d’une amende de plus de 1 millions d’euros. 

Le gouvernement a ainsi décidé de lâcher le nom des grandes structures concernées par le retard de paiement. Et sans surprise, la liste comprend des entreprises qui travaillent dans des secteurs variés. Distribution Leader Price SNC, Huawei Technology France, Sedifrais est Amazon France logistics SAS font partie des grosses entreprises dénoncées.

Qu’en est-il des autres mauvais payeurs ?

Presque tous les secteurs d’activité sont concernés par le problème avec les mauvais payeurs. Ces clients problématiques sont en France responsables de 56 milliards d’impayés. Ce montant correspond à peu près de 2% du PIB. Recouvrement judiciaire et dénonciation via internet sont dorénavant possible pour faire payer ces clients.

Les victimes de cette situation sont dorénavant sollicitées à dénoncer les clients mauvais payeurs sur la toile. Il existe des plateformes spécialisées dans ce rétablissement de justice. Cette action permet ainsi de lever la voile sur l’identité de ses débiteurs professionnels ainsi que sur la somme à réclamer. Elle constitue un meilleur avertissement à certains clients qui usent de ruse pour contourner les impayés.

Voilà comment internet est en phase de devenir une arme contre les clients mauvais payeurs. Cette révolution apportée par la toile va améliorer considérablement la situation puisque les clients qui tardent volontairement à payer savent désormais le sort qui les attend. De leur côté, ceux qui souffrent constamment du retard de paiement venaient de trouver le bon moyen pour faire flipper les clients malhonnêtes.