Home Culture #off2019 – ILS NE MOURAIENT PLUS… MAIS ETAIENT-ILS ENCORE VIVANTS ? comédie...

#off2019 – ILS NE MOURAIENT PLUS… MAIS ETAIENT-ILS ENCORE VIVANTS ? comédie argentine féroce et décalée de Sophie Gazel

« J’ai mal partout. » « C’est normal !! » Tout commence par là. Cette pièce argentine « Ils ne mouraient plus... mais étaient-ils encore vivants ? » fait le récit d’une mère âgée et malade mais ne meurt pas. On ne peut pas la comparer à l’affaire Vincent Lambert. Car dans ce cas, Godot, la maman, discute spontanément et naturellement , une vie normale avec ses enfants. Au vu de son âge et compte de leurs situations, ils ont préféré la mettre une maison de retraite.

0
SHARE
 Ils ne mouraient plus... mais étaient-ils encore vivants ? » Festival d'Avignon 2019
 Ils ne mouraient plus... mais étaient-ils encore vivants ? » Festival d'Avignon 2019
#off2019 – Festival Avignon 2019 #theatre #comedie
« J’ai mal partout. » « C’est normal !! » Tout commence par là. Cette pièce argentine « Ils ne mouraient plus… mais étaient-ils encore vivants ? » fait le récit d’une mère âgée et malade mais ne meurt pas. On ne peut pas la comparer à l’affaire Vincent Lambert. Car dans ce cas, Godot, la maman, discute spontanément et naturellement , une vie normale avec ses enfants. Au vu de son âge et compte de leurs situations, ils ont préféré la mettre une maison de retraite. 

Par contre, cela fait 10 ans que leur mère doit mourir dans 15 jours, mais elle ne part.

Comme conséquence ils épuisent leurs maigres revenus dans les soins et conforts qu’ils lui doivent. Ainsi, cette situation commence par être longue et ils s’imaginent des scénarios pour accélérer son voyage au paradis. « On est au bout du rouleau, mais elle ne meurt pas. Et les médecins parlent du miracle de la science. Il ne reste qu’autre recours que de la tuer. »
En effet, elle aussi semble être fatiguée de la situation. « J’ai en marre d’attendre, je ne fais rien d’autre que d’attendre. » Mais nous aussi on attend, réplique un des enfants. Cela signifie que les deux parties sont relativement sur la même longue d’onde. 
À quel moment faut-il mettre fin à la vie de leur mère? 
Victoria Monedero, Pablo Contestabile, Cecilia Lucero, Tomas Reyes, Dioline Coucaud, ont imaginé tout le film mais le passage à acte reste un peu difficile. Émotions : joie, regrets, peur, angoisse, plusieurs interrogations remuent les méninges. Et oui le paradoxe. « Notre mère nous appauvrit et bouffe toute notre énergie. Ça serait bien qu’elle meurt mais et en même temps, on n’a pas envie qu’elle parte ». 
Cette comédie argentine féroce et décalée « Ils ne mouraient plus (mais étaient-ils encore vivants) » est un autre regard sur la fin de vie. Elle se joue du 5 au 28 juillet à 14H05 au Théâtre de l’Oulle, Avignon – (La Factory)
Durée : 75 mins 
Auteur : Sophie Gazel, d’après Daniel Dalmaroni
Mise en scène : Sophie Gazel 
Réservations au 09 74 74 64 90