Home Culture Spectacle Beethoven à la salle Molière : Jean-Pierre Gagneux a été durant...

Spectacle Beethoven à la salle Molière : Jean-Pierre Gagneux a été durant quelques minutes, le chef de l’Orchestre de Chambre de Lyon

Jean-Pierre Gagneux a réalisé son rêve d’enfance à 64ans. Il a été le chef des horloges durant quelques minutes, le mercredi 20 juin 2018 à la salle Molière. Devant un auditoire de plus de 200 personnes, Jean-Pierre Gagneux a été invité par le chef d’orchestre Vincent Balse à prendre sa place pour clôturer le spectacle « Beethoven ». Un rêve qui devient réalité.« Cet esprit de musicien, chef d’orchestre m’a toujours animé depuis mon enfance » affirme-t-il. Cependant les choses se sont déroulées autrement dans son parcours professionnel. Président et fondateur de la société immobilière 6ème Sens depuis 2003, Jean-Pierre Gagneux a toujours gardé son rêve sous le coude. Il a souvent oeuvré pour encourager les initiatives socio-culturelles portées par les jeunes. Cette envie l’a conduit à devenir le mécène de l’Orchestre de Chambre de Lyon. Il verse 40.000 € pour accompagner les activités de l’orchestre de chambre de Lyon de la saison 2017-2018.

0
SHARE

Jean-Pierre Gagneux a réalisé son rêve d’enfance à 64ans. Il a été le chef des horloges durant quelques minutes, le mercredi 20 juin 2018 à la salle Molière. Devant un auditoire de plus de 200 personnes, Jean-Pierre Gagneux a été invité par le chef  d’orchestre Vincent Balse à prendre sa place pour clôturer le spectacle « Beethoven ». Un rêve qui devient réalité.

« Cet esprit de musicien, chef d’orchestre m’a toujours animé depuis mon enfance » affirme-t-il.

Cependant les choses se sont déroulées autrement dans son parcours professionnel. Président et fondateur de la société immobilière 6ème Sens depuis 2003, Jean-Pierre Gagneux a toujours gardé son rêve sous le coude. Il a souvent oeuvré pour encourager les initiatives socio-culturelles portées par les jeunes. Cette envie l’a conduit à devenir le mécène de l’Orchestre de Chambre de Lyon. Il verse 40.000 € pour accompagner les activités de l’orchestre de chambre de Lyon de la saison 2017-2018.

La saison 2018-2019 s’annonce tout aussi riche en activités et en créations que la saison précédente. Elle est présenté dans cette vidéo par Vincent Balse, directeur artistique de l’Orchestre de chambre de Lyon.

Il s’agit d’un orchestre nouveau venu sur le territoire musical  lyonnais. C’est un orchestre qui est composé principalement de jeunes musiciens professionnels tous issus des conservatoires supérieurs de Paris et de Lyon qui sont ravis de se retrouver ensemble pour faire de la musique d’orchestre. 

Nous aurons cette année la chance de célébrer le centenaire de la naissance de Bernstein avec un opéra moins connu que west side story évidemment mais qui s’intitule trouble in tahiti.

Les oeuvres symphoniques que nous allons aussi interpréter iront du concerto pour violoncelle de Lalo à la symphonie espagnole.

Nous aurons l’occasion d’accueillir des solistes de renommée internationale avec la chanteuse de Nouvelle Orléans Bridget Bazile qui nous fait le plaisir de revenir. La flûte co-solo de l’orchestre de la Suisse romande Raphaëlle Rubellin.

Il y aura également le violoniste américain Max Zorin qui sera avec nous au mois de janvier et la violoncelliste française Aurélienne Brauner.

Nous aurons la chance d’avoir un orchestre versatile qui est capable de jouer, de présenter différents styles de musique tout au long de la saison  à la fois dans la salle Molière et dans des lieux qui peuvent être plus insolites.