Accueil économie Année lumière, asso fondée par Claire Bleton-Martin, propose un parcours varié pour...

Année lumière, asso fondée par Claire Bleton-Martin, propose un parcours varié pour les jeunes de 16 à 25 ans

Année lumière est une association lyonnaise qui accompagne pendant une année les jeunes à construire leur projet d’orientation et entreprendre leur vie avec sens. Cette première Hojskole en France (« haute école » en danois) est une brique complémentaire au système éducatif français actuel.

0
Claire Bleton-Martin, directrice de Année lumière
Claire Bleton-Martin, directrice de Année lumière
Entretien – Claire Bleton-Martin, ceo Année lumière – 6 permanents, 48 intervenants et 42 bénévoles participent à la vie de cette asso.

Pouvez-vous vous présenter ? 

Après un professorat de danse, j’ai fait des études de psychologie, de gestion puis de sciences de l’éducation (doctorat) et réalisé l’ensemble de ma carrière dans le domaine de l’éducation (centres sociaux, cabinet conseil petite enfance, directrice de l’éducation d’une collectivité locale, directrice du développement dans la formation professionnelle et de l’international dans l’enseignement supérieur).

Comment est venue l’idée de créer Année- Lumière

L’Année lumière existe officiellement depuis juin 2019 mais j’y réfléchis depuis plusieurs années. C’est une sorte de synthèse de ma carrière dans l’éducation, au contact de jeunes et d’équipes dans différents environnements mais aussi et surtout grâce à un poste à l’international durant 9 ans qui m’a permis de découvrir, d’étudier d’autres manières de penser et de faire et de travailler avec des confrères aux conceptions parfois bien lointaines de celles que nous avons en France.
Sur le sujet de l’orientation, c’est d’abord la Québec qui m’a vivement intéressée mais c’est au Danemark que j’ai découvert les Hojskole, modèle d’inspiration de l’Année lumière et label scandinave que nous venons d’obtenir en tant que 1ère Hojskole française !

Comment fonctionne la 1ère Hojskole française ?

L’association est un aboutissement de ma première partie de carrière, auprès de différents publics et de différentes équipes dans le champ de l’éducation. Elle est une brique complémentaire au système éducatif français actuel.
L’Année lumière propose un programme qui permet de :
se Découvrir
– Développer ses compétences transversales
Explorer le monde
Construire son projet d’avenir – professionnel, personnel et citoyen
Le programme dure 9 mois et se compose ainsi :
Ateliers et projets compris dans le programme :

Quelles sont les valeurs de cette « haute école »  ?

Les valeurs de l’Année lumière sont les suivantes :
L’optimisme : à l’Année Lumière, la confiance en en l’autre et la confiance en soi sont le moteur de l’action pour développer positivement le potentiel de chacun.
Bienveillance & Exigence : à l’Année Lumière, chacun s’engage à donner le meilleur de lui-même dans un climat de respect et de confiance mutuelle.
Coopération : à l’Année Lumière, nous – Lumineux, équipe, partenaires – collaboro pour accompagner chaque jeune dans le pilotage de son projet d’avenir.
Innovation : à l’Année Lumière, nous créons les conditions d’un futur désirable à partir de méthodes collaboratives et expérientielles.
Diversité : à l’Année Lumière, l’échange et l’interconnaissance permettent à chacun de progresser et de se construire. La mixité éprouvée permet le vivre-ensemble.
Nous sommes une toute petite structure mais nous sommes vigilants aux dimensions sociales, environnementales et à notre mode de gouvernance pour être alignés avec les valeurs que nous défendons.

Quel est le profil des jeunes ?

Nous avons un réseau de « prescripteurs » qui connaissent et parlent de l’Année lumière : associations et services jeunesse, éducation nationale via les conseillers d’orientation, missions locales, pôle emploi, psychologues, coachs d’orientation… mais nos meilleurs ambassadeurs restent les Lumineux eux-mêmes !
Les profils que nous accueillons :
Des jeunes indécis sur leur orientation, quel que soit leur parcours antérieur, du décrocheur au diplômé postbac,
Des étudiants en année de césure durant leur parcours dans le supérieur,
Des jeunes qui ont besoin de temps pour construire leur projet d’avenir après connu des difficultés durant leur parcours (accident de vie, maladie, mal-être…),
Des jeunes qui souhaitent prendre le temps de construire leur projet et enrichir leur parcours d’une expérience unique permettant de mettre en valeur leur potentiel et leur singularité.

Combien de jeunes avez-vous accompagné depuis le début ?

Nous avons accompagnés 20 jeunes en 2019-2020 puis 55 en 2020-2021. Et nous en attendons 100 pour l’année 2021-2022 !
Les Lumineux, à l’issue du programme :
Reprennent des études supérieures ou une formation professionnelle,
Entrent dans la vie active,
Partent à l’étranger,

Comment s’inscrire à l’Année Lumière ?

Pour les Jeunes, il suffit de candidater ! Il faut avoir entre 16 et 25 ans. Aucun prérequis académiques n’est nécessaire. Ce qui nous importe : la motivation à s’engager dans le programme, à faire de son mieux à chaque atelier et chaque projet. La capacité à se questionner, l’envie de découvrir et de rencontrer.
Pour les Intervenants, il est nécessaire de postuler (nous avons un questionnaire en ligne sur notre site).
Et les bénévoles qui souhaitent rejoindre le projet sont toujours les bienvenus.

Quel budget avez-vous débloqué pour ce projet ? Et combien payent ces jeunes ?

Le projet est financé par différentes fondations et structures publiques : 
EVOLEM CITOYEN, Groupe mutualiste et coopératif ,Fondation d’entreprise harmonie mutuelle, fondation d’entreprise française des jeux, fonds benoit, fondation saint-irénée, missions locales auvergne-rhône-alpes, fondation the adecco group, cfa ifir arl, entreprendre pour apprendre, worldskills france, centre régional d’information jeunesse auvergne-rhône-alpes, key4job, le parisolidaire lyon, intercycles, Osons Ici et Maintenant, Fondation EMERGENCES, Maison de l’Apprendre, Grandes Écoles de la Transition, Le French Impact, Lyon Campus, Edtech Lyon, Unly
Les jeunes paient au quotient familial, en fonction des revenus de la famille.
En partenariat avec des mécènes et des fondations, l’Année Lumière propose un programme solidaire pour des jeunes en situations spécifiques (faibles revenus, handicap, longue maladie, fragilité psychologique…) qui bénéficient alors d’une bourse finançant leur programme.
Pour le modèle économique, nous essayons d’équilibrer les ressources propres, les fonds privés et les fonds publics, de manière à garantir la pérennité du projet.

À titre personnel, pourquoi avez-vous choisi le chemin de « entrepreneure sociale » ?

Pour innover et faire bouger le monde ! Pour travailler sur un projet collectif avec du sens et un impact positif sur les générations futures.
Sur le plan satisfaction, j’adore ce que je fais au quotidien, voir les jeunes s’épanouir et évoluer, prendre confiance en eux et se projeter vers l’avenir avec enthousiasme ! Les partenaires et les tâches sont variées, j’apprends tous les jours.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez au quotidien par rapport à vos activités ?

Il n’est pas toujours simple d’innover, de faire comprendre aux partenaires qu’il est parfois nécessaire de sortir des habitudes et du cadre des dispositifs pour pouvoir faire bouger les choses. Mais il est important de garder le cap, de ne pas renier ce que l’on défend et de faire oeuvre de pédagogie.

Quels conseils avez-vous à donner aux personnes qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat social ?

Je n’ai que mon expérience à partager, qui est plus un témoignage et non des conseils. Deux recommandations : s’entourer des bonnes personnes, échanger avec des pairs, se faire accompagner ! Et ne pas rester « enfermé » dans un type d’entrepreneuriat (ESS) : croiser les points de vue, les logiques, s’enrichir des autres expériences.

Les projets à court, moyen et long terme ?

A court terme, développer le programme pour accueillir 200 jeunes par an. A moyen terme, doter l’Année lumière d’une « maison » où les Lumineux pourraient partager la vie quotidienne et travailler avec des acteurs différents (associations, entrepreneurs…). L’Année lumière est un programme ouvert sur son environnement et un lieu de vie !

Où se situe l’Année Lumière

Situé au coeur du 9ème arrondissent de Lyon, à proximité du Parc du Vallon et à 10 minutes de la Gare de Vaise, le campus d’Année Lumière est aisément accessible et plonge les étudiants, dès leur arrivée, dans un environnement professionnel et culturel riche qui favorise l’épanouissement.
Convaincu que l’architecture des locaux, la convivialité et l’échange stimulent la réflexion et l’apprentissage, Année Lumière s’est implanté au sein de la Maison des Compagnons. Dotée de locaux parfaitement équipés, accueillants et connectés, notre école à taille humaine permet aux jeunes d’évoluer dans un cadre où il fait bon vivre et étudier.
Contact :
email : contact@annee-lumiere.org
Tel : 07 67 97 19 70
www.annee-lumiere.org
adresse : Maison des Compagnons du Devoir 9 rue Nérard, 69009 LYON

Article précédentGregory Blin et 4 autres artistes en expo peinture à la Galerie d’Art Emma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici