Home économie Comment rédiger un portrait d’entreprise ?

Comment rédiger un portrait d’entreprise ?

Figure imposée du rédacteur économique, le genre peut être l’occasion de raconter des histoires passionnantes. À condition de suivre quelques règles simples.

0
SHARE
Marta Pardo Badier & François Turcas
Marta Pardo Badier & François Turcas

Technique de rédaction d’un portrait

Figure imposée du rédacteur économique, le genre peut être l’occasion de raconter des histoires passionnantes. À condition de suivre quelques règles simples.

Le portrait journalistique est un genre passionnant, du point de vue du lecteur comme de celui de l’auteur. Celui-ci peut faire preuve d’une plume affûtée et d’un style original pour faire découvrir un parcours et une personnalité. Le portrait d’entreprise est une figure imposée du rédacteur économique et l’occasion de raconter des histoires singulières.

Qui interviewer pour réaliser le portrait d’une entreprise ?

En premier lieu, son créateur – et souvent dirigeant actuel si l’entreprise n’est pas centenaire -, mais d’autres interlocuteurs peuvent s’avérer utiles, comme nous l’aborderons plus loin.
Exemple : Marta Pardo est la personne qu’il faut interviewer pour tout savoir sur l’Hôtel Mercure Perrache. Même si sa responsable communication et marketing maîtrise le sujet, certains détails peuvent lui échapper.  Et comme Marta est investie dans l’écosystème de la métropole, on peut recueillir certaines informations précieuses pour enrichir ton contenu.
Ce mode de traitement répond cependant à quelques règles auxquelles n’échappe pas le portrait d’entreprise/d’entrepreneur. 

Angler son sujet

C’est la première question qu’il faut se poser avant de décrocher son téléphone pour caler un entretien avec le patron de start-up ou la directrice générale d’une multinationale : pourquoi parler de lui/d’elle et de sa société ? Quelle actualité justifie d’y consacrer du temps et un article ?
L’actualité peut être diverse (événement auquel l’entreprise participe, palmarès dans lequel ladite entreprise se distingue, volonté éditoriale de mettre en lumière un secteur de l’économie locale ou nationale, etc) et c’est elle qui permettra de définir l’angle du papier, c’est-à-dire la façon dont l’auteur choisit de traiter le sujet/la problématique.

Bien se documenter

Cela doit être une règle avant chaque reportage mais dans le cas du portrait, c’est une nécessité : bien préparer l’entretien garantit une récolte fructueuse d’informations ! Pour ce faire, ne pas hésiter à se documenter sur l’entreprise, son ou ses fondateur(s) en « patrouillant » sur le web, sur les réseaux sociaux.
Le site internet de la société représente souvent une mine d’informations, y figure parfois une revue de presse. La lecture d’articles déjà publiés permet de se distinguer et d’adopter un angle/un ton original. Une connaissance basique du sujet aide à piloter l’entretien de manière efficace.

Savoir récolter les infos et les trier

Elle/Il a accepté le principe de vous rencontrer, c’est déjà bien. Cela ne veut pas dire pour autant que l’entretien sera une formalité. En effet, certaines personnes peuvent avoir des difficultés à raconter leur parcours de créateur d’entreprise, encore plus à se raconter.
À vous de faire preuve d’empathie, de disponibilité et de soigner la mise en relation, tout en gardant le cadre de l’entretien que vous vous êtes fixé (temps, nombre de questions).
En faisant le choix du portrait pour parler d’une entreprise, vous devez donner toute sa place à la dimension humaine du genre. Au-delà des éléments biographiques incontournables, la personnalité du créateur/de la créatrice d’entreprise doit être mise en avant, ainsi que ses centres d’intérêt, ses goûts, ses habitudes.
Une anecdote insolite ? Racontez-là ! Car derrière une entreprise se cache souvent l’histoire d’un homme/d’une femme, et une success story dans le meilleur des cas ! 

Comment bien présenter ou décrire une entreprise ?

Ne jamais oublier les fondamentaux, les fameux cinq « W » (qui, quoi, où, quand, pourquoi/comment) qui sont le support d’une information exacte et vérifiée. Attention aux erreurs de dates ou aux approximations dans l’orthographe des noms, des lieux. Sinon, votre crédibilité sera sérieusement mise en doute.
Par ailleurs, il y a de fortes chances pour que le lecteur ne soit pas spécialiste du domaine d’activité de l’entreprise : si nécessaire, soyez pédagogue sans être trop technique, en évitant le jargon (sauf si vous écrivez pour la presse spécialisée). Certaines informations sont essentielles : dates de création de la société et autres dates-clés, nombre de salariés, lieux d’implantation s’ils sont multiples, chiffre d’affaires. L’évolution et les projets à moyen et long termes, le positionnement de l’entreprise par rapport aux enjeux du secteur doivent également être présentés. D’autres points sont développés en fonction de l’angle choisi.
Il est toujours intéressant d’interroger des personnes extérieures à l’entreprise, pour évoquer celle-ci ou son/sa dirigeant(e). Des amis, des partenaires bien sûr, mais aussi des clients et des concurrents. C’est auprès de ces « sources » que vous trouverez ces anecdotes et petites infos qui feront le sel de votre papier.

Un récit qui intéresse et implique

L’écriture doit être percutante, donner envie d’aller au-delà du titre et le chapeau (sous-titre).  Les phrases sont courtes, claires, en particulier en début d’article et de paragraphes. Les citations doivent être bien choisies pour donner du rythme et il n’est pas interdit d’évoquer les circonstances de l’entretien dans le corps de l’article, pour impliquer le lecteur : l’article ne doit pas être une biographie de l’entrepreneur ni une fiche descriptive de l’entreprise. Il est souvent acrobatique de mêler le double portrait (entreprise/créateur), c’est pourquoi vous pouvez présenter dans un encadré certaines informations comme la biographie, les chiffres-clés. 

Une illustration à soigner

Le portrait corporate (ou non) est une évidence pour accompagner votre article. La photographie de la personne interviewée doit être en accord avec le contenu de l’article. Si la photo du dirigeant le montre sur le terrain, ou bien au milieu de ses collaborateurs, ou encore derrière son bureau dans son siège parisien, elle n’enverra pas le même message. Tout dépend de l’image que vous souhaitez donner à voir. Il est possible également d’associer au papier la photographie d’une réalisation représentative de l’activité de l’entreprise, ou qui a fait sa notoriété. Parce qu’elles constituent un niveau de lecture, les légendes des photographies sont à rédiger avec soin.

Une belle photo pour illustrer le portrait 

« Une image vaut mille mots ». Elle représente l’identité de l’entreprise. Et d’ailleurs c’est la 1ère chose qui saute aux yeux. Pour cela il faut la prendre sur un angle professionnel en respectant le format portrait et la qualité du rendu.