Accueil Actualités ESCALAR, nouveau modèle de financement européen pour les startups

ESCALAR, nouveau modèle de financement européen pour les startups

Suite à la crise sanitaire (#covid19), la Commission Européenne et le Fond Européen d’Investissement a mis en place un modèle de financement pour accompagner les entreprises prometteuses, capables d’investir pour innover, s’agrandir et répondre aux nouveaux besoins. European Scale-up Action for Risk capital (ESCALAR) renforce la capacité d'investissement des fonds de capital-risque pour maintenir les entreprises innovantes en Europe.

0

Retour sur BUSINESS PLANET – série de magazines Business d’ Euronews !

L’Europe vient au secours des #startups innovantes à travers le financement #ESCALAR : gage de stabilité et de croissance.

Serge Rombi : “Bonjour à tous, bienvenus. C’est Business Planet et cette semaine on vous fait découvrir un tout nouveau modèle de financement européen pour les entrepreneurs, particulièrement utile, vous allez voir, dans ce contexte du Covid.
L’objectif c’est qu’ils soient capable d’investir pour innover, pour s’agrandir et pour répondre aux nouveaux besoins. Ca s’appelle ESCALAR, ça a été mis en place par la commission européenne et le fond européen d’investissement et par vous Rudy AERNOUDT, qui êtes avec nous, qui avez travaillé sur ce dossier. 

Qu’est-ce qu’on a constaté ?

Rudy AERNOUDT : “On a constaté que le fond des capital risque, le capital-risque, c’est ceux qui donnent des fonds propres à une entreprise, ces fonds de capital risque sont trop petits. Et quand ces fonds sont trop petits, ils ne savent pas donner 15, 20 000 000 à une entreprise.

Donc qu’est-ce qu’on fait avec ESCALAR ?

On augmente la capacité d’investissement de ces fonds, pour que ces fonds puissent investir dans des entreprises qui sont en développement. 
Aujourd’hui on déplore que 45% des entreprises quittent l’Europe pour s’installer ailleurs pour trouver de l’argent. Et donc on veut qu’elles ne quittent pas, qu’elles restent chez nous. 
Serge Rombi : Dans un premier temps ce sont 300 millions d’euros qui vont être injectés dans ce système, qui vont, si j’ai bien compris, par effet multiplicateur générer 1,2 milliard d’euros ?
Rudy AERNOUDTQuand on met de l’argent dans un fond, on met de l’argent à condition qu’eux mettent beaucoup d’argent à côté. Donc on dit en principe, nous on va être 25%, peut-être plus. Donc si nous on met 1 euro il y a 3 euros du secteur privé. Ça fait 4 euros.
Serge RombiEt c’est ce qu’on appelle l’effet de levier. Et d’ailleurs, alors il faut savoir la liste des fonds de capital risque qui vont participer à ESCALAR sera très bientôt diffusée sur le site internet de la commission européenne. 

Petite question : quels sont les critères d’attribution de tout cela ?

Rudy AERNOUDTTous les secteurs sont ouverts, il s’agit donc des secteurs qui ont un potentiel de croissance. Donc effectivement aujourd’hui dans ce qui se passe, il y a beaucoup d’entreprises dans le domaine scientifique qui ont besoin d’argent très vite, bien sûr qu’ils sont éligibles. 
Serge RombiAlors pour mieux comprendre nous sommes également en ligne avec vous Dirk PAELINCK. Vous êtes à la tête d’un réseau d’entrepreneurs du secteur de la prop tech.

Expliquez-nous tout d’abord de quoi s’agit-il précisément ?

Dirk PAELINCK : La prop tech est une tendance qui est née il y a 4 ou 5 ans qui concerne la transformation technologique et l’innovation numérique dans le secteur immobilier. Nous comptons plus de 2 900 membres, des start up et des entreprises de grande envergure.
Regardons la situation avant le Covid, nous avions beaucoup de très bonnes entreprises de technologie de pointe qui venaient de quitter l’Europe. Donc si elles partent, tous les emplois qu’elles créent partent aussi.  En même temps il ne nous reste pas beaucoup de temps pour mettre en oeuvre certaines mesures que nous devons prendre dans le cas du Covid. 
Serge Rombi : Oui pour vous cette initiative ESCALAR elle tombe au bon moment. Pourquoi votre secteur a-t-il besoin, là dans le contexte du covid, de financements rapides et importants ?
Dirk PAELINCK : Nous devons nous assurer que nous construisons différemment, que nous entretenons les bâtiments différemment, que nous traçons les personnes qui entrent dans les bâtiments, que nous prêtons attention à la santé, au bien-être.
Beaucoup de nouvelles mesures, y compris en matière d’innovation technologique devront être mises en oeuvre dès maintenant.
Et en plus de cela nous constatons que le sentiment des investisseurs est également en baisse. Pourquoi ? Parce que beaucoup d’entreprises qui investissaient dans des start ups et des projets d’envergure dans la prop tech souhaitent maintenant réserver leurs liquidités pour d’autres problèmes ou défis. Ce qui signifie moins d’investissements.
Serge Rombi : Merci infiniment à tous les deux d’avoir été avec nous. Toutes les infos sur ESCALAR sont sur la page web de Business Planet. À bientôt
Plus d’info :
 ESCALAR : https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/ip_20_628
ESCALAR pour intermédiaires financiers : https://www.eif.org/what_we_do/equity/escalar/index.htm
Réponse de l’UE au Coronavirus : https://ec.europa.eu/info/live-work-travel-eu/health/coronavirus-response_fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici