Home Fait divers Bravo ! Vous allez bientôt parler en public

Bravo ! Vous allez bientôt parler en public

Chronique de Romain HABIG sur La Prise de Parole en Public : Parler Authentique

0
SHARE
Parler Authentique_Romain HABIG
Parler Authentique_Romain HABIG
#prisedeparole en public – conseil de Romain HABIG

Comment se lancer dans un discours ? 

La France sort du confinement. Le moment est idéal pour pratiquer la prise de parole en public. Dans un premier temps, donc, en petits comités. Mon conseil ? Partagez du vécu ou parlez d’avenir. C’est vous qui voyez. 
Surtout, marquez des silences. Respirez.
La prise de parole en public est devenue mon métier, Lors d’un parcours jalonné de virages relevés, de chicanes ou d’arrêts au stand, entre France et étranger, j’ai pratiqué, pratiqué. A force, l’art oratoire est devenu une passion.
En juin dernier, un cadre d’une entreprise de nettoyage industriel à Marseille était terrifié à l’idée de devoir parler devant 200 personnes. Il est venu en voiture à Lyon assister à mon atelier. Il s‘est lancé devant des personnes qu’il ne connaissait pas, s’est rassuré, a trouvé des pistes pour structurer son discours. L’assistance était ravie d’écouter son histoire.
Boule au ventre, mains moites, gorge sèche… Parler en public met mal à l’aise une majorité d’entre nous, c’est sûr. Certaines personnes vont jusqu’à refuser une présentation ou éviter toute chance de s’exprimer en public. 
C’est ce qui empêchera des hommes et des femmes d’évoluer dans leur métier. Pourtant, tout public mérite de vous entendre. Le trac n’indique rien de mauvais à votre sujet. Au contraire.
Saviez-vous que le trac mettait John Lennon et George Harrison (Beatles) dans bien des états ? Combien de hautes personnalités doivent sentir une forme de malaise avant de s’exprimer ? 
Rassurez-vous. Jamais un public n’a mangé la personne au micro. A juste raison.

Sans public, le speaker n’est rien !

Parler en public est une chance pour vous. Si vous parlez, c’est parce qu’un public vous attend. Votre trac, il s’en fiche. Il ne le voit presque pas, d’ailleurs.
Plus vous pratiquez, plus vous progressez, plus vous assumez un rôle de leader.
C’est votre chance de partager une idée, une vision, une découverte. C’est une question d’état d’esprit : quand on vous donne la parole, il vous faut la prendre. Or, personne ne nous l’a jamais appris, et l’on peut manquer de repères. 
C’est bien normal. Je vous donne trois conseils pour vous donner envie de vous lancer :
le trac ressenti est un signal : il vous renseigne sur l’imminence de votre prise de parole, sur l’importance de votre message. Tout votre corps indique que vous êtes prêt.e à l’action !
vouloir transmettre un message clair à ceux qui vous écoutent vous soulage de l’obsession de livrer une ‘performance’. Vous aurez alors d’autres occasions de vous exprimer ! 
si vous vous sentez vulnérable, c’est bon signe. Le public appréciera cette authenticité. Beaucoup se reconnaîtront en vous si vous livrez une anecdote ou une histoire vécue. Le storytelling crée du lien.

Faites comme si vous commenciez un nouveau sport, que vous découvrez petit à petit. 

Quand vous démarrez, vous ne cherchez pas la médaille olympique au 1er entraînement. Juste à vous faire entendre, en respirant calmement, et en parlant clairement.
C’est plus facile de parler sur un sujet que vous maîtrisez ou connaissez bien – par expérience ou par l’étude. 
Répondez aux questions Qui ? Où ? Quoi ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? pour vous aider à structurer votre discours autour d’une idée centrale. Que voulez-vous que le public retienne quand il aura quitté la salle ?
Si vous voulez garder des notes avec vous quand vous parlez, notez des mots-clés sur une fiche Bristol, moins sujette aux tremblements qu’une feuille papier. Cet outil est plus utile qu’une mémorisation du texte, je vous l’assure !
Répétez votre discours par petits bouts. Filmez-vous. Coupez le son en regardant la vidéo pour la gestuelle et affiner la posture. Entraînez-vous dans une salle, à l’écart, seul.e ou avec 1 ou 2 personnes.
Le jour J, inspirez profondément avant des prononcer les premiers mots. Parlez sans aller trop vite. Regardez votre public : cela vous empêchera de bafouiller. 
Restez vous-même. Car c’est la beauté de l’exercice : si vous savez ce que vous allez dire, vous ne savez pas comment vous allez le dire. Le public est déjà pendu à vos lèvres !

Pour aller plus loin

Un discours bien mené peut marquer un tournant dans l’histoire d’une organisation. 
La posture, le regard, la respiration, la voix, la diction : ce sont vos fondamentaux. Puis vient le choix des mots, des idées. Composez un équilibre unique avec les arguments de la raison, les histoires qui créent une connexion et la force de votre affirmation.
Les entreprises vont avoir besoin de leaders qui inspirent le changement. A fortiori si le moral est changeant, incertain. La prise de parole est LA compétence qui rend cela possible. Car elle s’exerce toujours dans le respect du public, de son intelligence et de ses émotions.

Plus d’info

 
Romain HABIG (Parler Authentique)
www.parler-authentique.fr
Si vous êtes chef d’entreprise, cadre supérieur.e, manager et que vous ressentez le besoin de parler en public avec aisance, clarté, conviction,
Si vous devez ajuster votre communication pour qu’elle rassure, crée du lien et donne envie de vous suivre,
Si vous voulez constater des progrès rapides dans vos prises de parole en public,
Je vous propose de me contacter à romain@parler-authentique.fr ou au 06 50 16 70 28.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here