Accueil fait de société Un groupe de soutien s’est lancé sur facebook pour aider les étudiants...

Un groupe de soutien s’est lancé sur facebook pour aider les étudiants confinés de la métropole lyonnaise

Des actions de solidarités se multiplient durant cette crise sanitaire. En moins de 24h le groupe « Soutien aux étudiants confinés de Lyon » a déjà enregistré près de 300 adhérents. « Excellente initiative, effectivement nombre d’étudiants souffrent particulièrement en ce moment », souligne Damien Gouy-Perret. L’objectif est basé principalement sur l’entraide saine et spontanée. Voler au secours de l’autre. « Mise en commun des bonnes volontés pour soutenir les étudiants confinés de Lyon qui vivent pour certains de moments difficiles », précise Samuel Soulier, l’initiateur du projet.

0
soutien aux étudiants confinés à Lyon-photo d'archive
soutien aux étudiants confinés à Lyon-photo d'archive

Fait de société Lyon – #coronavirusLyon

Cette initiative a vu le jour le 24 avril 2020. Elle résulte de beaucoup d’échanges avec les étudiants, collègues de travail et amis de Samuel Soulier.

Retour sur l’interview

Comment est-venue l’idée “Soutien aux étudiants confinés de Lyon” ?

C’est venu d’un post publié sur Facebook, le mercredi 22 avril 2020, sur la situation des étudiants pendant cette crise. A la suite de ce post plusieurs étudiants m’ont envoyé des messages pour témoigner des difficultés qu’ils rencontrent. Plusieurs parents, professionnels ont également fait part de leur soutien.
J’ai donc creusé l’idée et décidé de créer un groupe Facebook. Plusieurs étudiants se sont joints à moi pour mettre en place cela dont notamment Alexandre Grimaldi le nouveau Président de 6Visme.

Quelle est la nécessité de ce projet de soutien ?

C’est important car beaucoup de jeunes, comme d’autres, se trouvent aujourd’hui dans des situations délicates. Ils contractent des prêts pour payer leurs études. Ils travaillent en intérim, en contrat d’intervention, en extras, font des gardes d’enfants pour payer leur loyer, leurs factures et les choses du quotidien. Certaines activités ne reprendront pas avant un certain moment ce qui limite la reprise de certains jobs par les étudiants (hôtessariat, extras dans des restaurants…). De plus les types de contrats évoqués précédemment ne permettent pas de toucher un chômage partiel.

Le projet de solidarité s’articule autour de quatre points essentiels 

1- Partage d’initiatives, les témoignages et les propositions d’aide. 
2- Partage d’offres d’emploi voire même de stages
3- Échange et la mise en relation entre les membres du groupe. Le lien intergénérationnel est important en ce moment. Peut-être que des professionnels et des jeunes actifs pourront échanger avec des étudiants pour les aider dans leur orientation professionnelle.
4-  Ce groupe permette d’alerter sur les problématiques auxquelles les jeunes sont confrontées

Qui sont les bénéficiaires et comment adhérer ?

Les cibles sont multiples. Le groupe est ouvert à tout le monde. Evidemment les étudiants sont la cible principale. Néanmoins les jeunes actifs, les parents, les professionnels qui souhaiteraient partager des offres d’embauche, des initiatives solidaires, proposer leur aide sont plus que bienvenus.
Pour adhérer, il suffit d’avoir un compte facebook et faire la demande de rejoindre le groupe via ce lien ICI. 

En quoi cette action est-elle différente des autres ?

La chose qui me rassure dans cette période, c’est que l’on voit émerger beaucoup d’initiatives solidaires. Néanmoins ici c’est un peu différent. Il y a très peu d’initiatives pour les étudiants. De plus, nous voulons que ce groupe permette aux jeunes de poursuivre leurs études sereinement. Il doit également permettre l’échange entre les différentes générations, l’échange entre les professionnels, les jeunes actifs et les étudiants.

Que faire pour profiter des gestes de solidarités ?

Pour pouvoir en bénéficier, il suffit de devenir membre du groupe et de suivre les publications qui sont postées.

Cette crise mérite un élan d’optimisme 

Le nombre de membres dans le groupe augmente rapidement, les médias commencent à s’y intéresser, et des collectivités ont déjà pris contact. Nous sommes en train de mettre en lumière ce problème. Alors il faut continuer de partager le groupe et d’inviter de nouveaux membres car l’union fait la force. 

Plus d’info

Contact sur Facebook : Samuel Soulier
ou par mail : sam.soulier@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici